Jetudie -> aspiration : Le premier site français sur la formation
 
1. Un métier " à risque " mais à potentialité de rémunération élevée.
Devenez chef d'entreprise, indépendant, commercial à la commission. Vos résultats dépendront principalement de vous, même si le travail d'équipe est aujourd'hui indispensable en toutes circonstances.

2. Un métier " indépendant ".
Toutes les professions libérales : avocat, expert comptable, huissier, magistrat, notaire, " free-lance " en publicité, photo, dessin…
Mais aussi chauffeur de taxi, de poids lourds (sous certaines conditions). Et également créateur de sa propre entreprise ; on en manque en France… le tout est d'avoir une bonne idée et/ou un bon marché, et de savoir retrousser ses manches. C'est un challenge qui n'est pas toujours facile, mais qui est extrêmement épanouissant ; quelle fierté en effet de pouvoir regarder son œuvre en disant " c'est MON (Notre ?) entreprise, et je suis parti de rien ou presque ! "

3. Commander
On trouve de tels métiers dans l'armée, mais également tout poste de direction, de chef d'équipe, de chef de service… Mais pour commander, il faut être un meneur d'hommes (ou de femmes), c'est-à-dire avoir le sens de la hiérarchie, être accompagnateur, savoir décider, établir des règles et les faire appliquer. Ce n'est pas aussi simple que cela en a l'air.
Attention : il est rare qu'on n'ait personne au-dessus de soi… les amiraux sont peu nombreux, les maréchaux encore plus rares, et le directeur d'une entreprise doit toujours rendre des comptes à son conseil d'administration… Alors ne rêvez pas trop…

4. Servir le public, avec des responsabilités définies et cadrées, des zones d'initiative limitée, un salaire progressant régulièrement jusqu'à votre retraite.
Orientez vous vers la fonction publique, qui regroupe :
- La fonction publique d'État : Les administrations centrales (les services centraux des ministères) assurent les grandes missions de l'État : enseignement, finances, armée, santé… ; il y a également les services " déconcentrés " de l'État : les perceptions (Trésor Public), les rectorats, …. La fonction publique d'État compte plus de 3 millions d'agents qui se répartissent entre les administrations centrales (ministères) et les services déconcentrés. L'Éducation nationale représente environ la moitié des emplois de l'État (1 400 000 agents dont 900 000 enseignants, les autres étant les personnels administratifs, ouvriers, techniciens, ingénieurs). Les autres ministères principaux sont celui de la Défense (425.000 personnes) et de l'Économie (180.000 personnes)
- La fonction publique territoriale : elle comprend les services de la Région (planification et aménagement du territoire, éducation -hormis le supérieur- , formation professionnelle continue et apprentissage…; le Département (développement économique, action sanitaire et sociale, éducation…); la Commune (logement, voirie, urbanisme, écoles maternelles et primaires …) La fonction publique territoriale regroupe 1,6 millions d'agents dans 26 régions, 100 départements, 36 773 communes. Elle offre chaque année environ 17.000 emplois.
- La fonction publique hospitalière : 800.000 agents dans les centres hospitaliers, les maisons de retraite publiques, les établissements publics d'aide à l'enfance, les centres médico-éducatifs… (1100 établissements) ; cela comprend le personnel administratif, le personnel soignant et éducatif (infirmiers, assistants sociaux,…) et le personnel technique (ouvriers et techniciens), mais pas le personnel médical (médecins,…)
- La fonction publique internationale : institutions européennes, OMS, ONU, UNESCO, … propose des métiers de haut niveau : traducteurs, avocats, ingénieurs, économistes…, mais le plus souvent en CDD
ATTENTION : la fonction publique est tellement large qu'on y trouve tous les métiers ; mais l'accès à la fonction publique se fait en règle générale par concours ouvert aux titulaires de certains diplômes. Et comme dans tout concours, il ne suffit pas d'être bon mais d'être meilleur que les autres.
Pour en savoir plus, consultez :
www.fonction-publique.gouv.fr
www.service-public.fr : Service public, le portail de l'administration française.

5. Soigner, aider les autres.
Médecin bien sûr, mais également infirmier, pharmacien, ambulancier, pompier, policier, gendarme, chirurgien, prothésiste (audio, dentaire…), masseur-kinésithérapeute, puéricultrice…

6. Conseiller, éduquer...
Enseignant bien sûr, mais également conseiller d'éducation, assistant(e) social(e), éducateur, maître-nageur, …
On peut être enseignant à différents niveaux : Professeur des écoles, professeur certifié ou agrégé (collège, lycée), Maître de conférences ou Professeur d'université. Les compétences requises sont toujours la pédagogie, mais il y a également des différences selon le niveau de fonction. Par exemple, un professeur d'université doit également faire de la recherche .

7. Protection.
Policier, gendarme, militaire, commissaire, inspecteur de police, mais également, transporteur de fonds, vigile, inspecteur du travail, sapeur-pompier...

8. Un métier dans un bureau.
Les services sont en évolution forte depuis plusieurs années ; mais aujourd'hui, c'est plus dans les travaux manuels que l'on peut trouver des débouchés. Travailler dans un bureau, en -dehors des postes à haute responsabilité, se traduit donc désormais par un salaire parfois faible comparé à ce que l'on peut gagner dans certains métiers manuels. C'est donc plus une question de goût et d'aptitude que de vraie vocation.
Les métiers de bureau sont aujourd'hui nombreux : guichetier ou agent de comptoir, secrétaire, analyste, trader, comptable, dessinateur, analyste-concepteur… Il faut une compétence dans l'utilisation de l'outil informatique, qui est désormais incontournable. Les postes de secrétariat évolue de plus en plus vers des postes d'assistant(e) puisque l'outil informatique est également de plus en plus utilisé par les cadres. Par ailleurs, très prochainement, les ordinateurs seront capables d'écrire " à la dictée ", donc on peut prévoir la fin prochaine des postes de dactylo, sténo…

9. Travailler à l'extérieur.
Tous les métiers du bâtiment, mais aussi postier, représentant, géomètre, guide...

10. Voyager.
Marin, pilote, steward, hôtesse, camionneur, tour-operateur (tourisme), interprète (selon les cas), organisateur ou installateur de salons professionnels, déménageur, soldat, parachutiste...

11. Un métier de contact.
Vendeur, commercial, secrétaire d'accueil, mais aussi assistant social, agent d'assurance, moniteur d'auto-école, de club de jeunes ou de vacances, de ski, commerçant, barman, steward ou hôtesse de l'air (la plupart des métiers de l'hôtellerie ou du tourisme) ;
Attaché de presse, journaliste, documentaliste
Métiers du soin de la personne (coiffeur, esthéticien, infirmier, médecin…)
Professeur, magistrat, avocat, pharmacien d'officine
Directeur des ressources humaines, directeur des ventes, d'office de tourisme...

12. Un métier dans le commerce, le marketing.
Commerçant, commercial, chargé d'étude, caissière, chef de publicité, chef de produit, vendeur, chef de rayon ou de secteur, chef de caisses, directeur de magasin, magasinier, merchandising , ELS (employé libre service- celui qui remplit les rayons du magasin).

13. Être en contact avec " la matière ".
Ebéniste, potier, souffleur de verre, cuisinier, horloger, mécanicien, carrossier, tailleur, …métiers qui nécessitent également un certain côté artistique.
Mais aussi plusieurs métiers du bâtiment : carreleur, menuisier, maçon, plombier…

14. Un métier de précision. opticien, pharmacien industriel, géographe, cartographe, horloger, bijoutier, micro-technicien, électronicien, statisticien.

15. Un métier d'analyse et de recherche.
Chercheur en laboratoire, chimiste, physicien, biologiste, professeur d'université (il consacre la moitié de son temps à la recherche)
Mais aussi architecte, archiviste, archéologue, paléontologue, océanographe, ingénieur, sociologue, psychologue, psychanaliste, statisticien, détective…

16. Utiliser les chiffres.
Statisticien, comptable, analyste ou financier, auditeur-contrôleur, media-planner, contrôleur de gestion, credit-manager, économe, métreur, logisticien…

17. Un métier qui vous permettre d'exprimer votre personnalité, ou artistique.
Auteur, acteur- comédien, compositeur, peintre, musicien.
Attention : il est difficile de " percer " dans ces métiers. Cela implique beaucoup de volonté, une capacité créative ou d'exécution forte, de l'originalité. Il y a peu de " stars ", pour beaucoup qui vivent normalement dans un statut de salarié, et certains qui végètent au quotidien…
D'autres métiers recèlent des contraintes moins fortes, tout en conservant une dimension créatrice : architecte, assistant, métiers de la publicité (concepteur, roughman, chef de publicité…)

18. Un métier d'activité physique ou sportive.
Déménageur, docker, magasinier.
Sportif (mais attention dès que l'âge avance…), maître nageur, cavalier, professeur ou moniteur d'éducation physique, de ski…
Coach ou entraîneur...

19. Proche de la nature.
Tourisme, guide, botaniste, fermier...

20. Proche des animaux.
Palefrenier, vétérinaire, fermier, mais aussi artiste de cirque (attention, les places sont rares !)
GALAXIE

DES METIERS


Bientôt
Disponible

Bientôt
Disponible